En marge.

Nuit du jeudi 26 au vendredi 27 juillet 2012, Aurora, banlieue de Denver, état du Colorado, États-Unis d’Amérique, Terre.

Terre – Denver – Sa banlieu, Aurora – Son cinéma – James Holmes (Montage Ph.C)

On projette « The Dark Knight Rises » au cinéma Century.
Un homme de 24 ans, James Holmes, vêtu d’un gilet pare-balle et d’un masque à gaz, muni d’un fusil et d’un revolver, entre dans la salle parmi un groupe de fans de Batman déguisés.
Une vingtaine de minutes après le début du film, alors qu’une fusillade a lieu à l’écran, James Holmes lance une grenade fumigène et ouvre le feu sur les spectateurs.
En deux minutes, il tue 12 personnes et en blesse 59.

Dès le lendemain, comme des millions d’autres terriens, je lis les faits dans la presse.
Né le 13 décembre 1987, dans une famille presbytérienne, James Holmes s’est installé à Aurora l’année dernière pour étudier les neurosciences à l’Université de Californie de Riverside. C’est un jeune homme discret qui ne se lie avec personne.
Dans les mois qui précèdent la tuerie, il se procure un fusil d’assaut, un fusil à pompe, deux pistolets dans deux magasins et commande 6000 balles sur le Net.
Avant de partir au cinéma, il piège son appartement avec des explosifs.
Il se rend sans résistance à la police qui l’interpelle sur le parking à l’arrière du cinéma en se présentant comme « le Joker » ennemi de Batman.

Les deux faces Holmes / Joker

Depuis, les commentaires et supputations vont bon train : « Bane, le redoutable adversaire masqué de Batman, aurait-il inspiré le tueur ? Certaines similitudes sont troublantes. » (Le figaro – 20/07/2012), « Denver : le tireur s’est procuré son arsenal légalement » (Le figaro – 23/07/2012).
Les internautes ajoutent au concert leurs voix outrées. Quelques extraits choisis, ici aussi, sur Figaro.fr : « Nous dans notre merveilleux pays n’arrivons pas à régler notre violence qui empire chaque jour« , « Quel homme politique tapera un jour sur le bureau en criant stop et en prenant des mesures drastiques,oubliant de pardonner aux mécréants et se penchant sur le sort des innocents ?« , « Seuls les États-Unis sont capables de produire un tel comportement chez un individu !« , « Malheureusement il est a craindre que cela arrive en France vu que bien souvent on imite connement les ricains voir la bouffe par exemple,et comme maintenant il est aussi facile d’acheter une arme que de faire ses courses ça engendrera des drames.« , « Au moins si les autres gens présents avaient été armés, ils auraient pu l’interpeler et l’empêcher de faire autant de morts. Il faudrait que plus de gens soient armés!« , « Ce tueur prouve malheureusement une fois de plus que l’idéologie athéiste ne le cède en rien à l’idéologie islamiste, en termes de terrorisme et de violence aveugle contre des innocents. » … et j’en passe.

Les psychiatres experts auprès des tribunaux émettent des hypothèses sur le profil psychologique du tueur.
« Il peut présenter le profil d’un psychotique plongé dans un délire schizophrène qui ne fait plus la différence entre le fantasme, la fiction et la réalité » selon le Dr Gérard Lopez. … « Ce sont des sujets solitaires, au tempérament introverti, désocialisés et qui conçoivent une haine vis-à-vis du monde et des autres qui fait écho à leur propre échec social. Des caractéristiques auxquelles s’ajoutent l’égocentrisme, la mégalomanie et une tentation de se réaliser par un acte destructeur » , décrit le Dr Roland Coutanceau, expert psychiatre et criminologue. (Le Figaro santé – 24/07/2012).

C’est le terme « désocialisé » qui m’a fait réagir, moi, brave toutou orléanais.
« Désocialisé », qu’est-ce que cela signifie ?
Ce mot m’en a rappelé un autre, aujourd’hui tombé en désuétude ; Il y a quelques années, pour parler des personnes qui traversaient des difficultés financières et n’avaient pas de domicile, on employait l’expression « exclus ».
Comme si certaines personnes existaient hors de la Société, de l’autre côté d’une frontière invisible.
Dans la bulle sociale, les « socialisés » et les « inclus ».
Hors de la bulle, les « désocialisés » et les « exclus ».
Que ne ferait pas la rhétorique pour rassurer les bons citoyens socialisés et inclus !

Et bien, non ; il n’existe pas de frontière ; les « désocialisés », les « exclus » font, en fait, partie intégrante de notre Société.
Ils se tiennent sur la marge.
Ils nous indiquent clairement et avec une insistance difficilement supportable les limites extrêmes de la Société que nous bâtissons.
Ils sont tout comme les « inclus sociaux » – qui redoutent de regarder dans leur direction si ce n’est en s’indignant pour mieux se disculper – des hommes et des femmes de notre Société, frères et sœurs d’humanité. Dur à admettre, hein !?!

Le marginal (Ph.C)

Publicités
Cet article a été publié dans Les billets sociétaux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour En marge.

  1. Miguel dit :

    Il y a quelques années, j’ai visité Denver. C’est l’une des villes dont le niveau d’éducation de la population est le plus haut des États Unis. Cette ville est un exemple en termes de développement durable. Elle est très agréable à vivre, entre buildings et rivière sauvage à deux pas du Centre. Du point de vue geographique la ville est aussi prés d’un parc national ou la faune se laisse approcher sans difficultés et près d’une des meilleurs stations de ski du pays. Bref, sans vouloir faire les dépliants touristiques, quand on a visité Denver, ça fait un choc de voir que, c’est dans cette agglo. qu’a eu lieu ce drâme. Cela rend modeste ceux qui font de la politique pour essayer de rendre la vie meilleure à leur concitoyens. Cela remet aussi certaines considérations philosophiques ou religieuses au cœur du débat : il s’agit en effet, d’une certaine manière comme vous l’evoquez de la question du bien et du mal qui poussent l’un à coté de l’autre, l’un avec l’autre. C’est un vrai problème, une vraie question…

    Je profite de ce com pour vous souhaiter la bienvenue sur la blogosphère orléanaise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s