Dialogue édifiant.

Après avoir déjeuné, je me connecte quelques minutes sur Facebook.

Je tombe sur ce message émanant d’un ancien candidat (suppléant) socialiste aux élections cantonales à Orléans. (Son nom, sa photo et celle de ces amis ont été floutés à sa demande car il estime cette conversation « privée »)

Quelques commentaires après, j’y mêle mon grain de sel.

« C’est comme ça » !

Tu vois, Citoyen, la Démocratie n’est pas pour Toi.
Puisque tu t’en fous, adhère au fan club d’Adèle et laisse les édiles partisans et leur entourage gérer entre eux la vie politique.
Puisque tu t’en fous, laisse faire les gens sérieux.
Chacun son métier et le troupeau sera bien gardé !

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dialogue édifiant.

  1. minijack dit :

    Cher chien, vous avez tort de vous échiner à vouloir faire admettre votre vision de chien auprès d’un défenseur de notre démagocrassie…
    Voilà des années que je m’échine moi-même a essayer de faire comprendre que le « système des partis » est détestable et pernicieux, que je n’ai jamais soutenu ni l’UMP ni Sarkozy, pas plus que « la Gauche » en ayant voté Ségolène en 2007, que mon soutien indéfectible à Serge Grouard ne vaut que pour le maire d’Orléans parce qu’il est l’homme qu’il est et que sa réussite a réconcilié les orléanais avec leur ville…
    Malheureusement, les choses étant ainsi faites, jusqu’à nos jours il était indispensable de s’apparenter à une machinerie de guerre pour avoir quelques chances électorales. J’espère que ce coup de tonnerre dans le ciel politique français va faire prendre conscience à nos représentants, d’un bord comme de l’autre, qu’il faut changer le système lui-même.
    Mais je ne suis pas sur que tous l’aient bien compris. Il y aura toujours des gens pour vous dire : « C’est comme ça et pis c’est tout… Ah mais ! »

    • Seul le mot « indéfectible » me gène. J’avais, moi aussi, de l’estime pour cet homme sans jamais avoir appartenu à son clan. Je regrette cependant vivement qu’il perde peu à peu le fond d’intégrité et de spontanéité qui étaient les siennes au début de son premier mandat et que sa manière d’exercer ce dernier le fasse dériver petit à petit vers des comportements inadmissibles pour un élu. Quand je le vois, je lui chique donc le mollet.
      Quant à ceux qui le critiquent mais s’engagent sur le même chemin, je les mords aussi ; Je cherche à les réveiller avant qu’à leur tour ils renforcent le système pervers en s’y livrant les yeux fermés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s