Pas de « Primaires citoyennes » à Orléans.

Christian Bidault annonce aujourd’hui dans les colonnes de Mag’Centre qu’il n’y aura pas de « Primaires Citoyennes » à Orléans pour déterminer la tête de liste de Gauche aux prochaines élections municipales.
Il confirme ainsi l’information que j’avais faite paraitre discrètement sur Facebook le 6 décembre dernier !

Annonce

Pourtant je ne suis qu’un humble chien blogueur et je me dois de plier l’échine face aux appréciations du même Christian Bidault qui s’exprimait ainsi le 27 novembre  à propos des blogueurs :
« Un blogueur c’est un peu comme un éditorialistes de la toile, comme en presse écrite, des gens qui ne sortent jamais de leur bureau mais qui ont un avis sur tout. De la bande de Gaza à l’Afghanistan en passant par l’aéroport de Notre-dame-des-Landes, ils ont tellement la science infuse, que le lecteur est sommé de s’infuser leur science à tout bout d’édito … « 

Pour revenir au fond de cette affaire, la Fédération socialiste du Loiret a donc rejeté la proposition de Baptiste Chapuis lors de sa réunion du 3 décembre.
Ce que ne révèle pas l’article de l’émérite journaliste Christian Bidault ce sont les raisons réelles de ce refus.
Je n’ai pas la prétention de croire que mes petits billets alertant les gentils lecteurs qui « s’infusent ma science à tout bout d’édito » aient pu avoir une quelconque influence sur cette décision. Pas plus que les messages que j’ai adressés à Baptiste Chapuis en lui suggérant de revoir sa proposition pour la rendre conforme à l’esprit démocratique de nos Lois Républicaines.

Christian Bidault qualifie de « spécieux » (trompeur malgré l’illusion de vérité) l’argument selon lequel « les statuts du PS ne prévoient pas des primaires citoyennes ».
« Spécieux », vous avez dit « spécieux » ?
Ne seraient-ils pas simplement conformes au Code Général des Collectivités Territoriales et au Code électoral ?
Ce que j’en dis, moi … Ce n’est qu’une billevesée de ma « science infuse de blogueur » !

Dommage que nous n’en sachions pas plus au travers de l’article de Monsieur Bidault.

Pure-Player-Carte-de-presse-CB-300x161 Nous aurions aimé apprendre de ce vrai journaliste les raisons politiques et les stratégies électorales de la Fédération socialiste du Loiret.
Nous aurions aimé comprendre, au regard de l’analyse des précédents résultats et des tactiques mises alors en place, ce qui a pu motiver la décision des oligarches du parti.
Car comme il le déclare lui-même dans le Blog du Communicant (si, si, dans un blog !) : « Nous avons vocation à informer, chercher l’information, la vérifier, la mettre en perspective puis la mettre en forme. Les fondamentaux du journalisme en somme ».

Informez-nous donc, Monsieur Bidault ! Nous sommes toute ouïe.

Oreilles

Postscriptum : Je tiens à dire que j’éprouve, par ailleurs, une vraie sympathie pour Christian Bidault et une grande admiration pour le travail qu’il a réalisé et qu’il continue à réaliser. Le Chien d’Orléans aime bien chiquer le mollet de ceux qu’il apprécie.

Publicités
Cet article, publié dans Les billets politiques, Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Pas de « Primaires citoyennes » à Orléans.

  1. Cestnabums dit :

    Tout simplement parce que les socialstes ne considèrent pas les électeurs comme des citoyens. C’est la preuve de leur morgue et de leur rupture avec le réel !

  2. Cestnabums dit :

    Mon Chien

    Quant à ce monsieur Bidault qui méprise à juste titre les blogueurs car nous ne sommes presque rien, qu’il sache qu’il n’est guère mieux que nous ce qui ne lui donne pas plus de hauteur hélas.

    Je comprends son jugement. La liberté d’opinion ouvre un espace de parole qui atteste le plus souvent de la médiocrité de ceux qui pensent nous gouverner ou aspirent à le faire. Nous jugons, c’est facile dira-t-il mais ne nous pouvons faire plus car le contrôle citoyen a été confisqué dans une soi disant démocratie confisquée par deux partis hégémoniques au seul service de leurs adhérents.

    Alors les blogueurs cherchent maladroitement à jouer un rôle de régulation qu’aucune instance dans ce pays ne peut tenir. C’est l’expression même d’une carence scandaleuse et non la marque d’une prétention déplacée de la part de simples citoyens.

    Qu’il aille au diable !
    Il ne fera que m’y rejoindre !

  3. Olivier dit :

    Bonjour Monsieur le Canidé

    Je me permets d’intervenir puisque mon blog est cité dans votre billet chiquant les mollets éditoriaux de Christian Bidault.
    Je pense que je suis assez bien placé pour parler de la différence entre blogueur et journaliste puisqu’aujourd’hui je tiens un blog (depuis 2 ans et en plus de mes activités pros) et qu’auparavant j’ai été formé dans un école de journalisme avant de pratiquer sur le terrain (à la Rép d’ailleurs où j’ai connu Christian et en radio).
    Non, un blogueur n’est pas l’égal d’un journaliste. Non pas qu’il soit plus inculte ou maladroit qu’un reporter mais tout simplement parce qu’il n’a ni les moyens, ni l’approche contextuelle de ce dernier dont le rôle est d’arpenter le terrain et rencontrer tous les acteurs. Je conviens toutefois que certains le font mal et de façon très incomplète, voire planqués dans leur bureau parisien !
    En revanche, un blogueur peut apporter un éclairage supplémentaire (pour peu que ce même blogueur sache de quoi il parle et soit légitime pour le faire – certains ne bloguent que pour vider leur bile et/ou asséner leurs opinions à 2 sous). A ce titre, il est un recours intéressant (mais unique) pour le journaliste.
    Plutôt qu’opposer les 2, j’aurais tendance à les voir comme complémentaires. Quant à la remarque de Cestnabum, non la liberté d’expression du blogueur (si nécessaire soit-elle) n’est pas exempte des défauts que vous reprochez aux journalistes. Je peux à cet égard vous envoyer sur des blogs bien critiquables à bien des égards (vision partiale et partielle, parfois purement achetée ou même mensongère). Heureusement que certains journalistes sont là pour recouper les élucubrations d’aucuns.

    Allez on se serre la patte !

    • Avec plaisir, Olivier !
      Vous remarquerez d’ailleurs que, comme vous, je n’oppose nullement blogueurs et journalistes et que mon billet ne reproche rien à ces derniers. Je ne fais qu’y mordiller un peu Christian qui, dans le premier article cité, a lui même la dent un peu dure pour les blogueurs – dont certains sont compétents et assez bien informés – et, dans le second article, n’a pas suffisamment poussé son analyse en se contentant de juger « spécieux » l’argument de la fédération départementale du parti socialiste.
      Son talent et son savoir-faire auraient pu le conduire à développer un vrai point-de-vue journalistique sur la base des informations récentes et des archives auxquelles je sais qu’il peut avoir accès.
      Je reste dans cette attente.
      Très amicalement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s