Orléans de Droite, Orléans de Gauche ou Orléans ?

Suivez-vous les débats du Conseil municipal d’Orléans ?

Conseil

Pour ma part, je préfère les fréquenter de loin sur Orléans.fr, le site officiel de la mairie.

Parfois, en regardant ces petites vidéos, je coupe le son pour me détacher du contenu, des mots prononcés, des discours et j’observe les attitudes des élus qui siègent.
Que se passe-t-il lorsque ceux des groupes minoritaires s’expriment ?
Les membres de la majorité griffonnent, parlent entre eux et, au mieux, écoutent, l’air navré, outré ou un petit sourire narquois aux lèvres.

« Le conseil municipal règle par ses délibérations les affaires de la commune. » dit l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Territoriales.
Les membres de notre Conseil l’ont-ils lu ?
Il ne semble pas.
A Orléans, comme dans beaucoup d’institutions, les décisions sont prises ailleurs, dans d’autres réunions privées, entre quelques personnes qui s’estiment en droit de décider à la place de tous et hors du contrôle des Citoyens.
Le Conseil devient une chambre d’enregistrement et une scène de théâtre où chacun y va de son petit laïus principalement destiné à obtenir quelques lignes dans la presse.
On singe localement le comportement des professionnels nationaux de la politique et peu importe que cela nuise à l’exercice réel de la Démocratie.

Certains vous diront même que ce faux-semblant de débat est normal, qu’on ne peut faire autrement.
Il est vrai que lorsqu’on conçoit l’exercice délibératif comme un dialogue de sourds entre une majorité assurée et une opposition, groupe contre groupe, on ne risque pas de pouvoir imaginer autre chose !

Que nous préparent les formations politiques pour le lendemain des élections municipales ?
La même chose.

De l’aveu même de Corinne Leleveux-Texeira rien ne changera dans ce domaine si elle s’installe dans le fauteuil du maire.
« Les militants socialistes d’Orléans viennent de m’accorder leur confiance pour mener la campagne des municipales de 2014. Grâce à ce vote, pour la première fois, une femme aura l’honneur de porter les couleurs de la Gauche à Orléans, lors des élections municipales…
Les socialistes d’Orléans sont prêts à affronter les défis de la campagne à venir. Nous y sommes prêts parce que nous sommes déjà en campagne, nous y sommes prêts parce que depuis des années nous avons un objectif clair : battre la Droite.
« .

Premier aveu de taille : Les militants socialistes viennent de désigner Corinne Leleveux-Texeira pour porter les couleurs de … la Gauche à Orléans.
Les primaires socialistes valent pour toute la Gauche. La « tête de liste » socialiste sera la « tête de liste » de la Gauche. Cela ne fait aucun doute dans l’esprit du parti socialiste. Arrogance décomplexée.
« J’appelle nos partenaires de Gauche, le Parti des Radicaux de Gauche, Europe Ecologie – Les Verts, le Front de Gauche à nous rejoindre » écrit-elle.
A les rejoindre … et à se mettre en rang bien gentiment derrière son panache blanc.
Comment pourrait-il en être autrement ?!!

Lionne et partenaires
Jeu d’alliances. Comme dans une fable de La Fontaine, la lionne rose convoque les autres animaux et commence par leur rappeler que l’ordre établi ne saurait être remis en cause.

Second aveu de taille : L’important est de battre la Droite.
Dans cette course au pouvoir, Orléans uni et rassemblé compte pour rien.
Il y a un Orléans de Gauche et un Orléans de Droite. Cette division manichéenne sert les enjeux d’alternance des partis. Une fois l’un, une fois l’autre, pourvu qu’on reste aux manettes.
Car nous seuls, partis dominants, savons ce qui est bon pour vous et sommes capables, grâce à notre grande clairvoyance, de gérer la Cité.
Nous avons les compétences. Notre engagement politicien constitue la justification incontestable de notre légitimité.
Et, de toutes façons, nous avons la certitude que les résultats des élections nous donneront raison puisque vous votez comme des moutons !

Ne vous en déplaise, Orléanais, il va falloir vous ranger, choisir votre camp.
Que cela produise les effets désastreux de la défiance, du mépris, de la rancœur, de la haine ordinaire d’une partie de la population à l’encontre de l’autre ne nous gène absolument pas. Au contraire ! Nous ferons nos choux gras de tous ces malheurs. Nous passerons un temps improductif à soigner les plaies que nous avons nous-mêmes ouvertes. Nous revendiquerons le mérite de notre dévouement.

Et ainsi, Orléanais, tu pourras continuer à assister aux débats stériles de deux clans se méprisant l’un l’autre et à désespérer de la vie politique et de la Démocratie locale.
Aux élections nationales, tu pourras même te venger un peu en votant pour les partis extrémistes ; Ça défoule ! … Et ça ne nous fait courir aucun risque à nous, petits édiles locaux.

Orléanais, tout ça ne vous donne pas envie de jouer aux chiens dans un jeu de quilles ?

Strike

Publicités
Cet article, publié dans Les billets politiques, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Orléans de Droite, Orléans de Gauche ou Orléans ?

  1. chatdorleans dit :

    Avec d’autres termes, il me semble bien que nous sommes d’accord ….
    Amicalement

  2. minijack dit :

    Parfaitement d’accord ! Ce jeu de chamboule-tout selon les couleurs des tireurs est d’une débilité profonde et n’augure pas d’une gestion véritablement constructive.
    Je trouve ça dommage pour la porteuse de rose en question, puisque c’est une manière d’avouer qu’elle serait incapable de discerner et décider de l’essentiel pour ORLEANS sans l’aval de ses mentors nationaux.
    Où est l’intérêt de la VILLE dans cette façon de faire de la politique LOCALE ?… On se le demande…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s